#sédentarité #sédentaire #sebouger #bouger #sportmaison #sportvisio #sport #visio #lebongeste #pasdeblessure #mouvement #bonmouv

  • Les dangers de la sédentarité

    Mobiliser une personnes sédentaire, quelle utilité ?

    Consultez nos prestations Santé      -     Consultez toutes nos prestations     -     Retour à l'accueil

     

    Peu importe votre âge ou votre état de santé physique ou psychologique, c'est l'absence d'activité physique régulière qui caractérise la sédentarité. 

    Notons dès le départ qu’il faut distinguer « activité physique » qui se caractérise par toute activité de la vie quotidienne et « activité sportive » (ou « activité physique et sportive » qui se caractérise par la pratique d’un sport.

    Même s’il n’existe pas à ce jour de durée précise qui fasse consensus auprès des scientifiques, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) définit la sédentarité comme étant « une situation d’éveil caractérisée par une dépense énergétique faible, en position assise ou allongée », pour un minimum de sept heures par jour en moyenne.

    Et malheureusement pour nous, notre de mode de vie actuel nous offre autant de situations où notre niveau d’activité physique est au plus bas : travailler sur notre ordinateur, regarder la télévision, jouer aux jeux vidéo, se déplacer en voiture, etc…

                Mais on confond communément sédentarité et inactivité. Bien que les deux soient en corrélation avec l’état de santé général d’un individu, il est tout de même important de savoir les distinguer… Alors prenons comme exemple trois personnes qui travaillent 7 heures par jour à leur bureau, 5 jours par semaine : ce sont des personnes considérées comme sédentaires.

    - La première va au travail en vélo ou en marchant, s’octroie quelques pauses pour se dégourdir les jambes 5 minutes toutes les heures, et s’occupe en jardinant, bricolant ou effectuant des tâches ménagères en rentrant chez elle le soir : c’est une personne sédentaire mais active qui pratique des activités physiques au quotidien.

    - La deuxième va au travail en voiture, reste assise à son bureau toute la journée et se détend dans son canapé le soir en rentrant du travail : c’est une personne sédentaire inactive.

    - La troisième va au travail en voiture, reste assise à son bureau toute la journée et se détend dans son canapé le soir en rentrant du travail. Mais 3 fois par semaine elle pratique une activité sportive : c’est une personne sédentaire inactive qui pratique une ou des activité(s) sportive(s).

    Alors selon vous qu’est-ce qui est le plus bénéfique pour notre santé ? Vivre comme la première, la deuxième ou la troisième personne ?

                Voyons d’abord les conséquences de la sédentarité sur notre santé…

    Le manque d’activité physique favorise la perte de masse musculaire et la prise de poids qui entraîneront dans un premier temps mal de dos et douleurs articulaires. Mais ça ne s’arrête pas là ! Avec le temps, elle peut également avoir de graves conséquences.

    Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) la sédentarité :

    - augmente considérablement le risque de cancer, d’ostéoporose, d’anxiété et de dépression.

    - double le risque de diabète, d’obésité et de maladies cardiovasculaires tels que infarctus, AVC, hypertension artérielle, etc… En effet, sans sollicitations le muscle cardiaque perd de sa puissance de contraction, il reçoit et envoie moins de sang dans le corps, donc fournit moins d’oxygène aux muscles et aux organes, et vous vous fatiguez au moindre effort.

                Voyons ensuite si ces conséquences sur notre santé peuvent être évitées…

    Et bien la réponse est OUI ET NON. On ne peut pas compenser totalement les effets néfastes de la sédentarité imposée par notre travail. Mais en modifiant certaines de nos habitudes de vie et de travail il est facile de limiter ces effets dangereux pour notre santé :

    - En luttant contre la sédentarité elle-même : inclure 1h30 d’activité physique quotidienne, même si c’est fractionné en plusieurs moments de la journée, du moment que nous n’êtes pas assis ou allongé, afin d’activer les cellules musculaires de la globalité de notre corps.

    - En prenant soin de notre coeur : inclure une activité sportive d’endurance de 30min, comme la marche rapide ou la natation par exemple, 3 fois par semaine. Cela permettra de renforcer votre muscle cardiaque d’avoir une meilleure circulation sanguine, vos muscles et organes seront mieux oxygénés et vous vous sentirez moins fatigué physiquement et psychologiquement.

                Ainsi, reprenons notre question de départ : « selon vous qu’est-ce qui est le plus bénéfique pour notre santé ? Vivre comme la première, la deuxième ou la troisième personne ? ».

    Et bien voici les réponses :

    - le moins néfaste pour la santé sera vraiment de lutter contre la sédentarité en s’activant au quotidien comme la première personne.

    - mais le plus bénéfique pour notre santé sera de prendre un quatrième exemple à savoir une personne qui s’active régulièrement au quotidien, pour un temps cumulé de minimum 1h30 ET qui pratique une activité sportive d’endurance de 30 min minimum, 3 fois par semaine.

    Si ce n’est pas votre cas, il est peut-être temps de vous y mettre…

    Ces changements de votre quotidien devront se faire de manière progressive, mais surtout devront vous procurer bien-être et plaisir. Sans ces trois notions de bien-être, de plaisir et de progressivité vos changements seront éphémères, ne tiendront pas dans la durée, et vous vous serez fatigué presque inutilement. C’est pourquoi il est important d’en tenir compte, et nous pouvons vous y aider à l’aide d’un programme individualisé, mis en place ensemble, et remaniable autant de fois que nécessaire.

    Consultez nos prestations

    Retour à l'accueil